Aubes d’Aubrac
 

 

Ajouté le

Mercredi, septembre 4th, 2013

Catégorie

Blog, Favorites, Mammifères, Oiseaux

Tagged

Aubes d’Aubrac

Une fois n’est pas coutume je vais vous révéler un des mes spots et faire un peu de publicité à un ami par la même occasion.

Nous avons l’habitude de passer chaque fois que c’est possible par l’Aubrac lors de notre retour de vacances voir des amis qui tiennent des chambres d’hôtes à Laguiole.

Si vous souhaitez découvrir la région passez donc au moins une nuit à Moulhac dans une vieille ferme restaurée avec goût et inventivité par la famille Long, les chambres sont superbes et confortables et le petit déjeuner pantagruélique et délicieux.  http://www.fermedemoulhac.fr/

En plus des bons moments d’amitié partagée, de la dégustation de l’aligot et de la beauté des paysages, j’aime beaucoup faire une promenade matinale dans ce coin parce que la vie sauvage y est riche, les vaches Aubrac y sont sans conteste les plus belles du Monde, et que le petit déjeuner pris au retour de balade est délicieux ;-)

Cet été nous avons donc perpétué la tradition et retrouvé les biches d’Aubrac au petit matin.

Philippe nous renseigne la veille sur l’heure exacte du lever du Soleil, c’est pile au moment ou il ramène le pain frais pour les petits déjs !

Nous partons donc, suivis de Cachou l’un des chats de la maison qui se lance dans une carrière de fin limier, sur les traces de cervidés.

Je réussi à renvoyer Cachou vers ses coins à campagnols favoris et nous filons à flanc de colline vers les bois de Laguiole, j’ai réglé le boitier dans les hauts Isos pour être prés à déclencher en cas de rencontre.

Une première biche est aperçu loin en avant sur notre chemin, elle se cache dans une haie qui borde le pré, sur le moment je pense qu’elle va ressortir de l’autre coté mais je ne suis pas très bien placé pour la voir et crois qu’elle s’est faufilée discrètement le long de la haie.

Ma compagne me signale une harde sur le versant opposé, trop loin pour de belles images, je déclenche tout de même cela m’apprendra au visionnage qu’il y avait 3 biches et 2 faons de l’année.

Nous continuons à bon vent vers les bois à l’est, marchant discrètement le long de la haie, lorsque surgit à 10 mètres au plus une jeune biche, elle est aussi surprise que moi, s’arrête un moment, me permettant de prendre quelques photos (floues), de ramasser mon monopode que j’ai laissé tomber sous la surprise et de faire une autre série, plus nette celle-ci, avec l’appareil sur pied.

Puis elle tourne les talons et prends le trot vers la prochaine crête. Je la suis dans le viseur pour faire encore quelques images lorsqu’une autre biche surgit devant moi.

Bien entendu le point est fait sur celle qui fuit mais l’adulte s’arrête également pour nous observer !

Ce doit être la mère, elle ne présente pas de pointillés sur les flancs comme sa supposée fille.

Elle prend elle aussi un petit trot vers la prochaine crête.

Par la suite je m’aperçois qu’elles ont filés derrière une crête qui les cache à nos regards avant de tourner à 90° pour rejoindre la forêt, non pas au plus court mais dissimulées derrière une haie…

Une buse posée sur une grange en ruine nous observe un moment avant que le soleil ne se montre.

Sur le chemin du retour nous verrons encore un circaète et un renard qui a tôt fait de se planquer dans les herbes hautes.

Retour à la ferme à travers les  prés, le temps de saluer Philippe qui pose des lauzes magnifiques sur le toit de sa prochaine rénovation que  le parfum des crêpes de Mireille arrive jusqu’à nous, vite mon estomac gronde : haro sur la fouace et les confitures maison !

 

Eric Breyton

3 Comment to “Aubes d’Aubrac”

  1. philippe long dit :

    bonjour a tous deux
    alors , il est ou le bonheur ?

  2. admin dit :

    Le bonheur est dans les prés de Moulhac, en tout cas ça y ressemble !
    A+ Eric

  3. Merci Eric !! une bonne adresse et de tres belles images à la clef !!
    alain

Leave a Comment